bien choisir son diagnostiqueur immobilier

 

Que vous ayez décidé de mettre votre bien en vente ou en location, il est important de connaître ses obligations en terme de diagnostics immobiliers. Vous allez devoir choisir un diagnostiqueur immobilier. À quels points devez-vous être attentif dans votre sélection ? Découvrez les critères à étudier pour être sûr d’opter pour le bon prestataire de diagnostics immobiliers.

 

Le prix du diagnostic immobilier

Le prix d’un diagnostic immobilier apparaît comme le premier critère de choix pour bien des propriétaires. Et pour cause : aucune règle n’encadrant les tarifs des prestataires de diagnostics, ceux-ci peuvent varier du simple au double.

Pour vous assurer de ne pas payer trop cher, demandez plusieurs devis de diagnostics immobilier et prenez le temps de bien les comparer les diagnostiqueurs. Méfiez-vous cependant des offres trop attractives, qui pourraient cacher un service ou du matériel de piètre qualité, un professionnel qui n’est pas en règle avec ses obligations légales ou encore des frais que vous aurez à payer en supplément, comme les frais de déplacement du diagnostiqueur immobilier.

 

La certification du diagnostiqueur immobilier

Au-delà du prix de vos diagnostics immobiliers, d’autres critères pour choisir un diagnostiqueur sont à vérifier absolument, à commencer par la certification du diagnostiqueur immobilier. Pour être valable, un diagnostic immobilier doit être délivré par un professionnel certifié par un organisme agréé par le Cofrac.

Chaque certification ne concerne qu’un type de diagnostic, est valable cinq ans et doit être établie au nom du diagnostiqueur, et non à celui de sa société. Pour connaître les certifications d’un professionnel et vérifier leur validité, vous pouvez consulter l’annuaire des diagnostiqueurs immobiliers du ministère du Logement. Attention, un diagnostic réalisé par un professionnel non certifié est réputé caduc, ce qui peut entraîner l’annulation de votre acte de vente ou contrat de bail.

 

L’assurance responsabilité civile et l’indépendance

Outre celle d’être certifié, la loi impose deux autres obligations aux diagnostiqueurs immobiliers. Premièrement, tout professionnel établissant des diagnostics doit contracter une assurance responsabilité civile professionnelle, afin de couvrir les erreurs de diagnostic, qui peuvent être lourdes de conséquences. N’hésitez pas à demander à consulter l’attestation d’assurance des diagnostiqueurs contactés.

Ensuite, pour éviter tout risque de conflit d’intérêts ou de jugement biaisé, un prestataire de diagnostic doit être indépendant, c’est-à-dire ni commissionné par un autre professionnel ni rémunéré par une entreprise susceptible de réaliser des travaux sur un bien après un diagnostic. Si vous passez par un agent immobilier ou un notaire, veillez à ce qu’il ne vous impose pas un diagnostiqueur, mais vous laisse librement choisir votre prestataire.

 

Un diagnostiqueur indépendant ou franchisé ?

Il est intéressant de vérifier qu’un diagnostiqueur immobilier est un simple autoentrepreneur, salarié d’une société indépendante ou intégré à un réseau d’agences de diagnostics. La situation d’un prestataire a en effet une influence sur ses tarifs, et la connaître vous permettra de vérifier la cohérence du devis de diagnostics fourni.

Opter pour un diagnostiqueur lié à un réseau d’agences peut être un gage de qualité et de sécurité, mais implique généralement des prix plus élevés, les coûts liés à une franchise étant plus importants que les coûts fixes des diagnostiqueurs indépendants.

Si vous avez affaire à un professionnel indépendant, n’hésitez pas à vérifier sa réputation et son sérieux en faisant une recherche en ligne, sur les forums spécialisés ou les sites d’avis de consommateurs.

 

La rapidité d’intervention d’un diagnostiqueur immobilier

Un diagnostic immobilier ne doit pas être effectué à la va-vite. Au contraire, il doit suivre une méthodologie précise. La durée d’intervention d’un diagnostiqueur immobilier varie en fonction de l’ancienneté et de la superficie du bien, ainsi que de l’expérience du prestataire et du nombre de diagnostics à effectuer. Gardez cependant en tête que la réalisation d’un diagnostic dure généralement entre 30 minutes et une heure.

Si lors de la demande de devis, un professionnel vous annonce une durée d’intervention qui vous paraît trop courte, ou pire, vous annonce qu’il est en mesure d’établir certains de vos diagnostics sans se déplacer, fuyez.

 

La validité des documents remis par le diagnostiqueur

Une fois votre choix porté sur un diagnostiqueur immobilier et les diagnostics effectués, n’oubliez pas de vérifier minutieusement l’ensemble des documents remis dans le dossier de diagnostics techniques avant de signer un acte de vente ou un contrat de bail concernant votre bien.

En effet, s’il existe une erreur, même minime, de date ou dans la description de votre bien, par exemple, le ou les documents verront leur validité annulée.

 

Besoin d'aide pour vos diagnostics immobiliers ? Consultez Selectdiag !

En cas de doute au moment de choisir votre diagnostiqueur immobilier, n’hésitez pas à vous connecter sur le site de Selectdiag. Grâce à nos services, vous avez la possibilité de comparer jusqu’à trois devis d’experts de votre région, totalement adaptés à vos besoins. Vous êtes également assuré de sélectionner un prestataire de diagnostics certifié et compétent, offrant un service de qualité.